Infos_2

Prix pour deux Bâloises

(12/2017) Le 7 décembre passé, le SIDB-GICID et l’Association Suisse du Diabète ont pu décerner un prix pour un travail de fin d’étude  de la filière CAS HES-SO Infirmière-conseil en diabétologie à la Haute école de santé de Fribourg.

Les lauréats du prix sont Janina Negeli et Sabine Reinhard de Bâle. Nous les félicitons!

Des photos de cet évènement peuvent être trouvées sur le site web de l’école:
http://www.heds-fr.ch/FR/ecole/actualites/Pages/2017_diplomfeier.aspx


 

L’Office fédéral de la statistique fournit de faux chiffres concernant les infirmières

(11/2017) Selon les statistiques de l’OCDE la Suisse disposerait d’un nombre largement suffisant d’infirmières et d’infirmiers. La source de cette erreur incombe à l’Office fédéral de la statistique (OfS), qui ajoute aux quelque 91’000 infirmières diplômées environ 50’000 soignants qui ne sont pas au bénéfice d’un diplôme  ou d’un Bachelor of Science en soins infirmiers.

Dans le contexte européen en revanche, les directives de l’UE réglementent la formation que doit avoir suivie une infirmière. Ainsi, l’Allemagne, l’Autriche, l’Irlande, la Grande-Bretagne, l’Italie ou la France n’annoncent  à l’OCDE que le nombre de leurs infirmières et infirmiers diplômés.

Depuis des années, l’ASI attire l’attention de l’OFS sur le fait que cette fausse représentation mettait en danger la qualité de la prise en charge des patients. Car les statistiques de l’OCDE servent de base à des décisions politiques, notamment lors de la planification des places de formation.

Malheureusement, l’OFS refuse d’ajuster les chiffres de son rapport.



114 000 signature pour l’Initiative populaire « pour des soins forts »

(11/2017) Dans seulement 8 mois l’ASI et ses membres ont réussi à récolter plus de 100‘000 signatures en faveur de l’initiative „Pour des soins infirmiers forts ».  Ceci est un signal fort  l’adresse des autorités!

Le 7 novembre l’ASI a ainsi pu remettre 114 000  signatures validées à la Chancellerie fédérale, en présence de nombreuses infirmières et infirmiers.

L’initiative demande que dans un nouvel article constitutionnel la Confédération et les cantons sont tenus de veiller à ce que les soins infirmiers soient de haute qualité, en quantité suffisante et accessibles à tous. Cela implique aussi qu’il y ait suffisamment d’infirmières et d’infirmiers pour répondre à la demande croissante. En plus il s’agira de définir les prestations infirmières effectuées par les infirmières de manière autonome.

-> Communiqué de presse  de l’ASI

www.pour-des-soins-infirmiers-forts.ch/



Nouvelle convention tarifaire

(09/2017) La nouvelle convention tarifaire entre les assureurs HSK et la SSD concernant les conseils ambulatoires aux  diabétiques a été signée le 21 septembre 2017. Pour les infirmières et infirmiers indépendants, elle  implique les changements suivants dans la facturation:

  • Le point-tarifaire pour les conseils aux diabétiques a baissé de 106 à 92 points à partir du 1er octobre 2017 (pour les positions 7901 et 7902 de HSC).
  • Les professionnels qui facturent avec la Caisse des médecins sont priés de l’informer de ce changement de points tarifaires prévu à partir du 1er octobre 2017.

A partir du 1er octobre 2017, les facturations seront effectuées sur la base des positions susmentionnées. L’adaptation technique de la structure tarifaire ne pourra être faite que dans deux  mois environ.



Remise du prix GICID « Espace Compétences » 2017

(07/2017) Le prix GICID 2017  pour la qualité exceptionnelle d’un travail dans le domaine des soins en diabétologie a été attribué à Florie Baumgartner. Dans le cadre de son certificat de clinicienne à l’Espace Compétences elle a réalisé un travail de recherche EBN (Evidence-Based-Nursing) ayant pour titre  « Amélioration de la prise en soins des patients diabétiques hospitalisés à l’Hôpital Intercantonal de la Broye ». Suite aux résultats de cette recherche de littérature, Florie Baumgartner a pu mettre en place un outil d’évaluation soignant à appliquer dès l’admission d’un patient diabétique hospitalisé. Cet outil a pour but de permettre l’intervention rapide d’une infirmière en diabétologie, afin d’améliorer la prise en soins et d’anticiper la sortie du patient.

Selon le GICID ce projet est innovant et utile non seulement pour les patients, mais aussi pour les soignants (amélioration des connaissances au niveau du diabète), et il contribue à améliorer l’efficience de la santé.

Le  prix GICID a été remis à Florie Baumgartner par Yves Monnerat, co-président, lors de la remise des certificats à l’Espace Compétences à Lausanne, le 26 juin passé.

-> Résumé du travail de Florie Baumgartner



Le système FreeStyle libre dès juillet 2017 sur la LiMA

(06/2017) Bonne nouvelle pour les personnes atteintes de diabète sucré traitées par insulinothérapie intensifiée: à partir du 1er juillet 2017 le système Freestyle libre (lecteur et capteurs) sera couvert par l’assurance obligatoire des soins (AOS).
Lecteur: 1 appareil tous les 3 ans
Capteurs: 27 par année au maximum

Le système se trouve en évaluation et est limité à 2 ans (jusqu’au 30.06.2019). Il doit être obligatoirement prescrit par un/une endocrinologue/diabétologue.

-> Modifications  LiMA  pour le 1er juillet 2017  (pdf)



Un centre de recherche sur le diabète bientôt à Berne

(06/2017) Grace à un don important de l’industriel Willy Michel, un centre de recherche sur le diabète va voir le jour à Berne, dans le futur bâtiment du Centre national de médecine translationnelle sitem-insel.  Le Diabetes Center Berne travaillera en étroite collaboration avec la Clinique universitaire de diabétologie, d’endocrinologie, de médecine nutritionnelle et de métabolisme du Groupe de l’Ile. Une partie des moyens mis à disposition par Willy Michel sera investie dans la promotion d’entreprises start-up qui travaillent dans le domaine du diabète.



Mise sous insuline des diabétiques de type 2, un rôle pour les infirmières?

(06/2017) Pour limiter le risque à long terme des complications micro et macrovasculaires, de nombreuses guidelines internationales recommandent l’introduction précoce de l’insuline dans la prise en charge du patient diabétique de type 2.  Dans la pratique l‘initiation de l’insulinothérapie est souvent retardée, notamment en médecine générale. Une équipe australienne a mis au point un nouveau modèle de prise en charge, à la base duquel se trouve une réorientation du rôle des différents intervenants. Le point central est une implication accrue des infirmières.

-> lire plus


-> revenir sur Accueil