Infos

Diabète Vaud: Nouvelles versions des RPC et DocDIAB

(11.4.2018) Les Recommandations de pratique clinique (RPC) ainsi que des fiches pratiques DocDIAB de diabète vaud ont été mises à jour en novembre 2017. Vous pouvez les consulter en cliquant sur

Les RPC sont à disposition des médecins et professionnels de la santé impliqués dans le suivi du diabète. Elles sont réalisées par l’Institut universitaire de médecine sociale et préventive (IUMSP) sur mandat du PcD (Programme cantonal Diabète) , en collaboration avec les experts et professionnels de santé concernés.

Ces recommandations sont basées sur les meilleures preuves de l’efficacité des interventions proposées. Elles sont issues de recommandations de bonne qualité publiées et adaptées au contexte suisse et local selon une méthodologie reconnue. Elles concernent le diagnostic ainsi que le suivi ambulatoire et hospitalier des personnes diabétiques ou à risque de diabète.



Facturation des moyens et appareils LiMA

(21.3.2018) A partir de maintenant, les assureurs-maladie ne remboursent plus aucun frais de matériel. Selon l’arrêt du Tribunal administratif fédéral (TAF), le coût de ce matériel est indissociable du coût de la prestation infirmière et il est pris en compte dans le calcul du coût des soins. Comme les contributions des assureurs et des patients sont plafonnées, ce sont donc  les communes et les cantons qui, à l’avenir, prendront en charge le financement résiduel pour les frais du matériel de soins. Cela va certainement durer un certain temps avant que cela soit mis en place.

L’ASI, Curacasa, SAfW et GISP ont élaboré un document avec des informations sur les conséquences des arrêts du TAF pour les fournisseurs de prestations.

-> document d’information



Le Conseil fédéral refuse l’Initiative sur les soins infirmiers

(9.3.2018) Grande déception pour l’ASI et les professionnels des soins: Lors de sa séance du 9 mars 2018, le Conseil fédéral s’est prononcé pour le rejet de l’initiative populaire « Pour des soins infirmiers forts ». Il a notamment expliqué son refus en affirmant que des mesures avaient déjà été prises pour pallier le manque de personnel qualifié et que le DFI a été chargé d’examiner et de développer d’autres mesures en impliquant les principaux acteurs et le comité d’initiative.

« Pour pouvoir garantir la sécurité des patients aussi à l’avenir, il faut davantage que des déclarations prononcées du bout des lèvres », a déclaré Sophie Ley, vice-présidente de l’ASI.  Selon l’Association professionnelle il n’est pas possible d’échapper à des mesures d’ordre légal.

-> Communiqué de l’ASI


 

Campagne mondiale « Nursing now »

(27. 2.2018) Face à la pénurie mondiale de personnel infirmier, l’OMS, le CII et de nombreuses associations d’infirmières et de sages-femmes ont lancé la campagne « Nursing Now » à Genève.
L’objectif de la campagne est de donner plus d’influence aux infirmières et aux sages-femmes sur les questions de politique de santé, d’investir davantage de ressources dans leur formation, leur perfectionnement professionnel et leurs conditions de travail, d’augmenter le nombre d’infirmières occupant des postes de direction et, enfin, d’élaborer davantage de preuves pour les décideurs et les responsables politiques afin de montrer ce qui empêche les infirmières d’atteindre leur plein potentiel.



Prix pour deux Bâloises

(12/2017) Le 7 décembre passé, le SIDB-GICID et l’Association Suisse du Diabète ont pu décerner un prix pour un travail de fin d’étude  de la filière CAS HES-SO Infirmière-conseil en diabétologie à la Haute école de santé de Fribourg.

Les lauréats du prix sont Janina Negeli et Sabine Reinhard de Bâle. Nous les félicitons!

Des photos de cet évènement peuvent être trouvées sur le site web de l’école:
http://www.heds-fr.ch/FR/ecole/actualites/Pages/2017_diplomfeier.aspx

 


 

L’Office fédéral de la statistique fournit de faux chiffres concernant les infirmières

(11/2017) Selon les statistiques de l’OCDE la Suisse disposerait d’un nombre largement suffisant d’infirmières et d’infirmiers. La source de cette erreur incombe à l’Office fédéral de la statistique (OfS), qui ajoute aux quelque 91’000 infirmières diplômées environ 50’000 soignants qui ne sont pas au bénéfice d’un diplôme  ou d’un Bachelor of Science en soins infirmiers.

Dans le contexte européen en revanche, les directives de l’UE réglementent la formation que doit avoir suivie une infirmière. Ainsi, l’Allemagne, l’Autriche, l’Irlande, la Grande-Bretagne, l’Italie ou la France n’annoncent  à l’OCDE que le nombre de leurs infirmières et infirmiers diplômés.

Depuis des années, l’ASI attire l’attention de l’OFS sur le fait que cette fausse représentation mettait en danger la qualité de la prise en charge des patients. Car les statistiques de l’OCDE servent de base à des décisions politiques, notamment lors de la planification des places de formation.

Malheureusement, l’OFS refuse d’ajuster les chiffres de son rapport.


114 000 signature pour l’Initiative populaire « pour des soins forts »

(11/2017) Dans seulement 8 mois l’ASI et ses membres ont réussi à récolter plus de 100‘000 signatures en faveur de l’initiative „Pour des soins infirmiers forts ».  Ceci est un signal fort  l’adresse des autorités!

Le 7 novembre l’ASI a ainsi pu remettre 114 000  signatures validées à la Chancellerie fédérale, en présence de nombreuses infirmières et infirmiers.

L’initiative demande que dans un nouvel article constitutionnel la Confédération et les cantons sont tenus de veiller à ce que les soins infirmiers soient de haute qualité, en quantité suffisante et accessibles à tous. Cela implique aussi qu’il y ait suffisamment d’infirmières et d’infirmiers pour répondre à la demande croissante. En plus il s’agira de définir les prestations infirmières effectuées par les infirmières de manière autonome.

-> Communiqué de presse  de l’ASI

www.pour-des-soins-infirmiers-forts.ch/


Nouvelle convention tarifaire

(09/2017) La nouvelle convention tarifaire entre les assureurs HSK et la SSD concernant les conseils ambulatoires aux  diabétiques a été signée le 21 septembre 2017. Pour les infirmières et infirmiers indépendants, elle  implique les changements suivants dans la facturation:

  • Le point-tarifaire pour les conseils aux diabétiques a baissé de 106 à 92 points à partir du 1er octobre 2017 (pour les positions 7901 et 7902 de HSC).
  • Les professionnels qui facturent avec la Caisse des médecins sont priés de l’informer de ce changement de points tarifaires prévu à partir du 1er octobre 2017.

A partir du 1er octobre 2017, les facturations seront effectuées sur la base des positions susmentionnées. L’adaptation technique de la structure tarifaire ne pourra être faite que dans deux  mois environ.


Remise du prix GICID « Espace Compétences » 2017

(07/2017) Le prix GICID 2017  pour la qualité exceptionnelle d’un travail dans le domaine des soins en diabétologie a été attribué à Florie Baumgartner. Dans le cadre de son certificat de clinicienne à l’Espace Compétences elle a réalisé un travail de recherche EBN (Evidence-Based-Nursing) ayant pour titre  « Amélioration de la prise en soins des patients diabétiques hospitalisés à l’Hôpital Intercantonal de la Broye ». Suite aux résultats de cette recherche de littérature, Florie Baumgartner a pu mettre en place un outil d’évaluation soignant à appliquer dès l’admission d’un patient diabétique hospitalisé. Cet outil a pour but de permettre l’intervention rapide d’une infirmière en diabétologie, afin d’améliorer la prise en soins et d’anticiper la sortie du patient.

Selon le GICID ce projet est innovant et utile non seulement pour les patients, mais aussi pour les soignants (amélioration des connaissances au niveau du diabète), et il contribue à améliorer l’efficience de la santé.

Le  prix GICID a été remis à Florie Baumgartner par Yves Monnerat, co-président, lors de la remise des certificats à l’Espace Compétences à Lausanne, le 26 juin passé.


-> Informations plus anciennes