Approuvé par le Parlement le contre-projet à l’initiative sur les soins infirmiers

Le 19 mars 2019 le Parlement a approuvé  le contre-projet indirect à l’initiative sur les soins infirmiers. D’une part, le contre-projet comprend une offensive dans la formation qui permettra d’augmenter le nombre d’infirmières et d’infirmiers diplômés HES et ES. Au total, il est prévu que la Confédération et les cantons mettent à disposition environ un milliard de francs sur huit ans pour cette offensive de formation.

En outre, le contre-projet indirect prévoit que certaines prestations de soins soient prises en charge directement par les assurances-maladie sans nécessiter d’ordonnance médicale. Pour la première fois, le domaine autonome des professionnels infirmiers serait ancré dans la LAMal, ce qui constitue un succès important.

Cependant l’ASI, qui a lancé l’initiative en janvier 2017, regrette que le contre-projet ne s’empare pas du problème des nombreuses personnes qui quittent la profession. Les investissements prévus n’en valent la peine que si le personnel infirmier formé reste dans la profession grâce à de bonnes conditions de travail.

Le comité d’initiative décidera fin  juin s’il retire l’initiative sur les soins infirmiers  ou s’il la soumettra au peuple. Avant cela, le Conseil des États doit encore se prononcer sur l’initiative lors de la session d’été et le vôte final aura lieu le 18 juin 2021.